Donny Hathaway, une âme soul authentique

Donny Hathaway Donny Hathaway a traversé les années 70 comme une comète. Moins connu que les icônes Stevie Wonder, Marvin Gaye ou Otis Redding, il est pourtant l'un des plus grands. Il suffit d'écouter sa soul épurée, quasi originelle, pour s'en persuader. A Song for You, n'est pas loin d'être l'une des plus grandes chansons soul de tous les temps. Sa version live est un pur concentré d'émotion. Juste du piano-voix, et un Donny Hathaway en état de grâce, en communion totale avec le public. Ecoutez, sans rien faire d'autre… [PVZ4 + 716644 + 0 + 0 + Single Deezer (en flash) + 0] Après l'élection de Barack Obama, en ces temps de re-mise en lumière du répertoire soul et blues -en particulier avec la sublime reprise de A change is gonna come par Seal – il paraît indispensable de se souvenir, aussi de Donny Hathaway.

Donny Hathaway est né en 1945 à Chicago, mais a grandi à Saint-Louis, élevé par sa grand-mère, Martha Cromwell, une chanteuse de gospel très respectée. C'est donc dans cet environnement gospel que grandit le jeune Donny, comme d'ailleurs beaucoup de chanteurs noirs de son époque. Dans les années 60, il étudie la musique à la Howard University de Washington, et y rencontre Leroy Hutson, avec lequel il écrira plus tard l'un de ses plus grands tubes, The Ghetto. The Ghetto, version live longue durée. Pour le plaisir. [PVZ4 + 716671 + 0 + 0 + Single Deezer (en flash) + 0] Avec Leroy Hutson, Donny Hathaway chante dans le groupe les Mayfield Singers, d'où éclate aussi le talent de Curtis Mayfield. Avec Curtom, le label de Curtis Mayfield, Donny Hathaway connaît son premier succès en 1969, dans un duo avec June Conquest, I thank you Baby. Après une brève collaboration artistique avec le prestigieux label Stax, où il travaille notamment avec les Staples Singers, Carla Thomas et Jerry Butler, Donny Hathaway signe un contrat d'artiste solo avec Atlantic Records, le concurrent de la Motown. Son premier album, Everything is Everything, d'où est extrait The Ghetto, sort en 1970. Mais il faudra attendre 1971 et la sortie de son album Donny Hathaway, pour que le succès éclate réellement.

Donny Hathaway-LP Cover

[PVZ4 + 846357 + 0 + 0 + Single Deezer (en flash) + 0] La même année, il enregistre You've got a friend en duo avec sa grande amie et camarade d'université Roberta Flack. Le succès est tel, qu'ils enregistrent ensemble un album complet en 1972. Le titre phare de cet album, Where is love, est en tête des charts, et l'album s'écoule à 500 000 exemplaires. donny-hathaway-roberta-flack [PVZ4 + 716548 + 0 + 0 + Single Deezer (en flash) + 0] Donny Hathaway est alors au sommet du succès. En 1972, il compose la musique du film Come back Charleston blue, ainsi que le générique de la série Maude. La même année, sort son album Live, unanimement salué pour l'excellence de ses prestations publiques et la ferveur qui le traverse. donny-hathaway-liveSa reprise live de Yesterday, des Beatles, atteint des sommets de grâce. Le titre He Ain't heavy, he's my brother, remue jusqu'au fond de l'âme. [PVZ4 + 716630 + 0 + 0 + Single Deezer (en flash) + 0] [PVZ4 + 716621 + 0 + 0 + Single Deezer (en flash) + 0] A partir de 1972, alors que son talent est reconnu et son succès éclatant, Donny Hathaway souffre de bleus à l'âme. Des épisodes de dépression sévère entachent sa relation avec Roberta Flack, et leur collaboration s'arrête. Il est hospitalisé à de nombreuses reprises, mais, très affaibli, parvient à enregistrer un album grave et nostalgique, Extension of a man. La sublime Someday we'll all be free, est extraite de ce dernier album. [PVZ4 + 716606 + 0 + 0 + Single Deezer (en flash) + 0] donny-hathaway-extensions Entre 1973 et 1977, Donny Hathaway ne se produit plus que dans les petits clubs, entre deux hospitalisations. Il finit par reprendre le chemin des studios, réconcilié avec Roberta Flack, et tous deux enregistrent The closer I get to you, qui connaît un triomphe. Ils décident donc de refaire un nouvel album de duos, alors que Donny Hathaway, galvanisé par le projet, semble guéri de ses démons. C'est donc de façon totalement inexplicable que le 13 janvier 1979, Donny Hathaway est retrouvé mort en bas du 15ème étage d'un hôtel de New York. La police conclut à un suicide.

Ce contenu a été publié dans Les bulles musicales, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>