Hourra, les pages du petit carnet en moleskine rouge ont commencé à se remplir…

carnet-rouge-en-moleskine

Oyez Oyez…

Ceux qui me suivent un peu savent certainement qu’un mythique carnet en moleskine rouge attendait sagement dans le tiroir de mon bureau, que je lui fasse un sort.

Or hier, dans un wagon, je rêvassais en écoutant deux touristes américaines deviser tranquillement.

Et puis soudain, sans crier gare, comme la fulgurance d’un éclair dans un ciel morne, l’inspiration s’est saisie de moi. Non mais pas une petite inspiration de rien, l’une de ces éphémères qui traversent subrepticement notre esprit créateur, pour aller mourir lentement de l’autre côté de notre cerveau.

Celle-là c’était une vraie, une costaude, de celles qui donnent des romans avec un début, un milieu, et une fin. C’en était aussi bon qu’un plat lentement mijoté, et enfin dégusté après des heures de maturation.

Voilà, j’avais envie de le dire ici.

C’est reparti pour de jolies semaines d’écriture sur le carnet rouge.

Je les vois d’ici, les sourires radieux à moi-même lorsqu’une phrase jouissive sort soudain de mon stylo feutre fétiche, ou lorsque The idée lumineuse émerge enfin, alors que mon héros se trouvait bloqué au début de son action depuis de longues et improductives minutes.

J’écris une nouvelle histoire, en attendant que celles qui existent déjà revêtent enfin leur habit de livre papier.

Bien sûr je continue le blog aussi.

Peut-être même que j’y viendrai parler de l’histoire qui s’écrit, qui sait?

Ce contenu a été publié dans Petites bulles intérieures, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Hourra, les pages du petit carnet en moleskine rouge ont commencé à se remplir…

  1. gdblog dit :

    le début d’une grande histoire ? Bravo et bonne écriture!!

  2. Entropik dit :

    Il y a quelque chose de charnel dans l’écriture sur un carnet qu’on ne retrouve pas sur les écrans glacés des ordinateurs. Moi aussi, j’ai un petit carnet pour noter mes  » fulgurances » passagères mais il n’est pas en moleskine rouge^^

  3. @gdblog

    Merci GD, j’espère que l’histoire sera grande et belle.
    En tout cas, elle me passionne déjà, c’est un bon début, non?
    A bientôt!

  4. @Entropik

    Je partage tout à fait ton avis, rien ne vaut l’écriture manuscrite pour la physionomie des mots, et la poésie des ratures.
    Je ne peux commencer à écrire qu’ainsi, toujours avec le même type de stylo.
    Moi qui ne suis jamais fétichiste ni maniaque en rien, il n’y a vraiment que pour écrire, que j’ai mes sortes de marottes!

    Merci de ta visite Entropik.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>