Les vaches polluantes

 

Quoi de plus pacifique et inoffensif qu’une vache?

A priori rien ni personne, à part certains mollusques.

Pourtant, les vaches causent plus de nuisances pour la planète que le plus vilain des 4X4, tendance Hummer. Pourquoi? Comment ce fait-ce? Est-ce possible?

Afin d’expliquer ce phénomène inquiétant, il apparaît indispensable d’entrer dans quelques détails, relatifs au système digestif de la vache.

Les vaches mangent des végétaux (herbe, foin, luzerne…) qui produisent de la cellulose et de l’amidon, transformés par l’organisme en glucose. Le glucose va être fermenté par des micro-organismes fermentatifs. Seront ensuite produits des acides gras volatils (acétate, propionate, butyrate), du dioxyde de carbone, et du dihydrogène.

Les acides gras volatils ont pour fonction de fournir de l’énergie à la vache, mais l’excès de dihydrogène, qui engendrerait des dommages à l’estomac, doit obligatoirement être éliminé au fur et à mesure de sa production. C’est le rôle du dioxyde de carbone, grâce à des micro-organismes hydrogénotrophes.

Tout ce processus digestif aboutit à la formation du méthane.

Le méthane se forme dans le rumen (la panse), le premier des estomacs, situé au début du système digestif. Le méthane passe ensuite dans le sang, puis dans les poumons, avant d’être rejeté dans l’atmosphère par voix orale, par le biais d’éructations (95%).

Contrairemement à bien des idées reçues (peut-être même les vôtres…), le méthane est donc très peu rejeté par les flatulences, qui ne représentent que moins de 5% de la pollution créee par la vache, mais bel et bien par les rots de l’animal…

Les ruminants sont responsables de 16% des émissions de méthane en général et de 37% des émissions liées aux activités humaines. En effet une vache émet en moyenne de 100 à 500 litres de méthane par jour (115kg/an) par le phénomène expliqué précedemment.

Si l’on sait que le méthane est l’un des principaux responsables du réchauffement de la planète, puisqu’il est l’un des gaz à effets de serre contenus dans l’atmosphère, on peut très sérieusement affirmer que les vaches, en produisant rots et pets, sont un réel danger pour le monde…

 Une question cruciale demeure posée.

 

Faut-il exiler les vaches sur une autre planète?

Marcel et son orchestre viennent de me convaincre que ce serait bien dommage…
Et vous?

Ce contenu a été publié dans Les bulles en folie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

16 réponses à Les vaches polluantes

  1. Colonel Moutarde dit :

    Je garde un bon souvenir des vaches pour les avoir observé pendant mes primes années.
    Nous introduisions des pétards dans des bouses bien fraiches, et le résultat était magnifique !
    Une campagne sans vaches serait triste.
    « Mort aux vaches ! », mais pas n’importe lesquelles

  2. @Colonel Moutarde

    Pas question d’envoyer toutes les vaches dans des champs de mines, Colonel. Nous ne vous laisserons pas faire.

  3. Tichaton dit :

    Question: Le Colonel Moutarde va -t-il assassiner Madame Elisabethh dans la médiathèque à l’aide des pets et rots de vache?

  4. @Tichaton

    Tichaton, c’est une bonne question, et je te remercie de l’avoir posée.
    Merci de ta visite!

  5. julien dit :

    Je ne pense pas que la question se pose
    En effet les vaches rejettent du méthane
    en effet elles rotent et petent
    Mes les vaches et l’activité agricole entretiennent la biomasse et les paysages que nous aimons.
    Nottament grâce au paturage

  6. @julien

    En fait ça n’est pas une question qui se pose, mais juste une information donnée sur un fait plutôt insolite et méconnu.

    Mais bien sûr, nous adorons nos amies les vaches…

  7. laurence dit :

    oh non il ne faut pas exiler les vaches sur une autre planète on besoin de leur lait. une campagne sans des vaches c’est bete

  8. aicha dit :

    bonjour,
    quel est le pays qui a le plus de vaches dans le monde ?
    LA SUISSE par exemple la beauté de ce pays et son charme c'est ses vaches . Comment peut on déduire que les vaches poluent la planète, ?

  9. coco dit :

    Je cite un autre article:

    "L'effet de serre est un processus essentiel au maintient d'une température cohérente avec la vie sur terre. Celui ci est du à la présence dans l'air de différentes molécules qui réfléchissent vers la terre une partie de l'énergie du soleil qui, ayant frappé la terre une fois se dirigent vers l'espace.

    La plupart de ces molécules sont composées de carbone (symbole chimique C) à l'instar du dioxyde de carbone CO2, du méthane CH4 …

    L'augmentation inconsidérée dans l'atmosphère de ces molécules par les activités humaines, augmente son pouvoir réfléchissant et induit un réchauffement sensible du climat.

    Le volume de carbone présent sur la terre est constant. Atome "de base", il n'est ni crée, ni détruit. Il se combine avec de nombreux autres atomes pour créer de nombreuses molécules minérales (dioxyde de carbone, tous les hydrocarbures, calcaire, charbon, diamant … … …). Il est également la base de toutes les molécules organiques dont la plus basique, le glucose C6H12O6, donc de la vie.

    Le climat sur la terre n'a pas été constant depuis 4,5 milliards d'années. Les périodes froides ont succédé aux périodes chaudes. Ces variations de climat sont dues au stock de carbone disponible et donc potentiellement associables aux atomes d'oxygène et/ou d'hydrogène pour former ces fameux gaz à effet de serre. Ces associations se font par l'intermédiaire du cycle du carbone au sein des cycles biologiques (photosynthèse, respiration, dégradation mais ça c'est une histoire paraléle qui va empeser mon propos pour rien ici).

    Ce qui rends le carbone disponible ou indisponible est avant tout son stockage géologique. Le carbone prisonnier des calcaires et des hydrocarbures n'est pas disponible pour le cycle. Du coup, au fur et à mesure de son piégeage, le climat se refroidit ; au fur et à mesure de son relarguage, il se réchauffe.
    Or depuis longtemps "la mode" est au piégeage , ce qui fait que depuis l'ère primaire (période carbonifère qui porte bien son nom) le climet à globalement tendance à se refroidir.

    Depuis la révolution industrielle, les hommes puisent allègrement dans les stocks de carbone indisponible (charbon, hydrocarbures fossiles) pour, par combustion utiliser son énergie. Cette action remets massivement dans le cycle, du carbone qui n'a rien à y faire, ce qui augmente dans l'atmosphère les molécules à effet de serre. C'est cette opération qui déréglé notre climat et nous pousse vers le précipice.

    Mais qu'a à voir la vache dans tout ça ?
    J'y arrive !
    Le méthane dégagé par la vache vient de la décomposition anaérobie (sans oxygène) de l'herbe mangée par notre cher bovidé. Une molécule de dioxyde de carbone se promenait dans l'air, elle a été captée par la feuille d'une plante, qui grâce au soleil et à sa chlorophylle, l'a transformée en matière organique (en plante quoi !). Arrive la vache, qui mange cette plante là, la digère et en rôte, sous forme de méthane l'atome de carbone en question. Celui ci se retrouve à nouveau dans l'air. Par des processus plus ou moins complexe (combustion, rayonnement solaire) il aura une chance de redevenir dioxyde de carbone et la boucle est bouclée ….
    Alors, il est vrai que notre vache n'est pas une championne du rendement parce que l'atome de carbone mal digéré et roté sous forme de méthane ne lui a servi à rien au niveau énergétique, s'il lui avait été utile, il aurait été stocké sous forme de lipide, transformé en glucide au moment de l'effort, puis aurait libéré son énergie au moment de l'effort grâce à la combinaison de l'oxygène de la respiration et enfin évacué par la respiration.

    Quelle conclusion à tout ça ?
    Le méthane de la vache participe à l'effet de serre mais pas à son augmentation car il fait parti du cycle. C'est le relarguage de carbone indisponible, par le biais des activités humaines, qui en est responsable. Toutefois, la multiplication inconsidérée des troupeaux de ruminants pose une autre question, c'est celle du temps de stockage du carbone sous forme végétale car dans le cas critique où nous nous trouvons tout les moyens sont bon pour stocker du carbone. Et notre vache, machine vivante peu performante (comme la majorité des animaux d'ailleurs par rapport aux végétaux ou aux bactéries) n'est pas une championne du stockage temporaire bien au contraire.

    Tout ça pour dire, oui les vaches rotent et pètent du méthane, oui cela à une influence sur l'effet de serre à cause de l'état critique de celui ci et du nombre sans cesse croissant de ruminants domestiques mais il ne faut pas se tromper de coupable, c'est le déstockage de carbone minéral par l'homme le responsable, la vache n'est qu'un maigre vecteur qu'on ne peux malheureusement plus négligé vu le degré de gravité de la chose.

    Voilà !"
    ABE

  10. coco dit :

    le blog du mec que je viens de citer:
    http://leshumeursdeloulou.blogspot.com/

  11. Moi je dit que c’est bientôt la guerre, et vive la guerre! pour re mètre les pendules a l’heure!

  12. jyd dit :

    je crois que l’on vit dans une société où on a tout et que les réactions sont de plus en plus n’importe quoi. Le jour où on aura faim on verra si les réactions seront les mêmes. Dire que les vaches polluent fait parti des absurdités profondes. Bizarrement on ne parle pas de la pollution des avions que prennent les gens pour partir en vacances. Il est temps de redescendre sur terre et de revenir à la réalité sans cela on fonce droit dans le mur et ça pourrait faire mal très mal

  13. portalier dit :

    On dit que les vaches pollue, sa fait plus 10 ans au nous en parle, moi je croit c’est, pour qu’ont paye plus de taxe. si il aurai plus de vache sa pollué peu-être , on ne payerai plus de taxe, a l’état( européen)
    Et sa croit en 2017, il risque d’avoir des, surprise. A force des accusé, les agriculteurs qui pollue. ont aurai dit, on veut la fin de l’agriculteurs.
    En 2017 et si sa pourrait être l’écologie, comme qui passe, en c’et année la. qui pourrait nous indèmisé , donnée au agriculteurs environ 600 euro par mois, en suppriment l’agriculture; mai par-conte, ont ne payerai plus de de taxe ni d’impôts et de charge, a l’état européen. Et comme tout les autres métiers!

  14. Bellenger dit :

    Les cultivateurs ne cessent de mettre plein de fumier (bouses de bœufs et de vaches) sur les terres pour la culture si bien qu’à cause d’eux il y a de plus en plus de pollutions sur les terres et quand il pleut cela coule vers les fleuves, rivières, mares, lacs et étangs et cela détruit de plus en plus d’espèces animales nautiques, comme sur les mers de la terre 50 % d’espèces maritimes meurent de plus en plus. Et ensuite de plus en plus d’insectes, d’oiseaux et d’autres animaux sont touché par ces pollutions et meurent de plus en plus. C’est déplorable !!!

  15. ce vrais coco, on se trompe des coupables, les vrais coupables sont les humains et non les vaches; nous les humains nous sommes responsables de tout ce qui nous arrive arrêtons de condamner les vaches car ils n’y sont pour rien. nous sommes même les responsables de l’ accroissement de bovins sur la planète, pourquoi alors les tenir de responsable

  16. Froment Agnès dit :

    Et si on arrêtait de manger de la viande ! moins de pollution et toutes les personnes qui aiment les vaches dans les prés devraient aussi les aimer un peu plus dans les abattoirs où l’on nous cache la souffrance animale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>