Pourquoi nous devions aller à Langoëlan…

Le Château de Maner Bihan

 

Le tournage de la Bobine, je l'ai maintes fois pensé, dit et écrit, nous a conduits sur des chemins magiques.

Et en général, nous procédons de la sorte. Claudine Bourbigot, la réalisatrice, me demande: "Alors, quelle est ta prochaine étape maintenant?"

Et ma prochaine étape, en général, c'est celle qui s'impose parce qu'il n'y en avait aucune autre possible, en fonction des derniers éléments et témoignages recueillis lors de mon enquête.

Voilà pourquoi nous devions aller à Langoëlan…

Langoëlan est un charmant village du Morbihan, loin des côtes, mais au coeur des dolmens et de paysages que Tolkien n'aurait pas reniés. Et là-bas, Albert Haïk, frère de Jacques Haïk le producteur, a fait bâtir dans les années 1920 pour son épouse Marie-Louise, native de la région, le manoir de Maner Bihan.

A Maner Bihan, Albert et Marie-Louise Haïk prenaient leurs quartiers d'été, et y accueillaient au moins une fois par an Jacques le Producteur et son épouse, ainsi que  le reste de la famille Haïk. Jacques mon grand-père, y a séjourné aussi à plusieurs reprises dans les années 1930, faisant ainsi le long voyage depuis la Tunisie, pour passer du temps avec ses cousins de France. Toute petite, j'ai vu les vieilles photos jaunies de mon grand-père à Langoëlan, que ma mère me commentait en me restituant avec émotion la parole de son père.

Alors Langoëlan, dans un petit coin de moi, est resté en éveil. Je savais qu'un jour, la boucle se bouclerait, et qu'il me faudrait m'y rendre.

Au fil de mes rencontres et des témoignages recueillis, j'ai appris que Langoëlan était le dernier endroit où Jacques Haïk le producteur avait passé des jours heureux, puisqu'il est brutalement décédé à Loué en 1950, en rentrant de ses vacances chez son frère Albert.

Ainsi est née l'évidence de mon étape: Langoëlan, lieu des vacances des deux Jacques, et point de ralliement de la famille Haïk, était incontournable pour le tournage de la Bobine…

Même si je l'avais rêvé, j'étais bien loin des surprises et des émotions que nous ont réservées les rencontres à Langoëlan.

La grille du château. Avec un H qui veut dire Haïk.

J'ai rencontré l'empreinte laissée par Albert et Marie-Louise Haïk à Langoëlan. Autre pan de la saga familiale Haïk qui se reconstitue…

Tous les témoignages recueillis des gens qui ont travaillé pour eux et qui se souviennent, et même des plus jeunes qui en ont entendu parler, les ont présentés comme des gens soucieux de faire le bien, finançant notamment les études des enfants démunis, ou offrant l'arbre de Noël de l'école et les cadeaux chaque année.

J'ai rencontré les yeux embués de ces vieilles dames qui les ont connus, et qui m'ont raconté la vie en cet autre temps.

 

Et à Langoëlan, dans des décors absolument sublimes, nous avons tourné dans tous nos états, pour faire encore résonner le nom de Jacques Haïk.

 

 

Juste sous l'oeil du menhir…

Encore une étape magnifique passée sur notre périple.

Et comme les bonnes surprises ne viennent jamais seules, je peux annoncer que Claudine Bourbigot semble  fermement déterminée à boucler son sujet en octobre 2011, pour une sortie de la Bobine en 2012!

A suivre, plus que jamais.

Ce contenu a été publié dans Bulles de tournage, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Pourquoi nous devions aller à Langoëlan…

  1. Bonjour Elisabeth que je ne connais pas, en entendant les infos sur TF1 ce jour, mentionnant un reportage demain (09.09.2004) sur Mme de Sévigné, j’ai tout de suite associé ce nom à celui d’Albert (mais je ne sais plus pourquoi cette relation) j’ai très bien connu Marie Louise et Albert dans les années 60 à Port Louis 56, nous habitions le même immeuble au 23 rue des Dames, Marie Louise et Albert prenaient beaucoup de plaisir à me faire des goûtés je me souviens de leurs beaux visages à tous 2 Marie Louise avec ses bouclettes blondes très coquette et Albert ses cheveux gris toujours bien peignés, je me suis rendue plusieurs fois à Langoêlan sur la tombe de Marie Louise car sauf erreur de ma part Albert n’y est pas une petite photo par ce biais me ferait un immense plaisir j’ai aujourd’hui 65 ans à bientôt peut-être

  2. GEVAUDAN Nathalie dit :

    Bonjour, je me présente je suis l’arrière-petite fille de Marie-louise Le-nouveau. Je voudrais savoir si vous avez connu ou entendu parler de ma grand-mère Jeanne-Eugénie Le- nouveau (demi-soeur des filles d’Albert et Marie-Louise). Née d’un père inconnu (mon arrière grand père). Si vous avez des informations cela me ferait plaisir de m’en faire part. Merci.

  3. Françoise, désolée de ne pas avoir répondu plus tôt… Je vous enverrai bien volontiers une photo d’Albert et Marie-Louise. Bien cordialement

  4. Nathalie, je savais que Marie-Louise avait eu une fille avant son mariage avec Albert mais je n’ai malheureusement pas beaucoup plus d’informations. Notamment j’ai été intriguée,, en effectuant mes recherches, car Jeanne n’apparaissait sur aucune des photos avec les autres enfants. Je me suis donc demandé si votre grand-mère avait vécu avec marie-Louise et Albert. de plus, les personnes âgées de Langoelan, qui ont bien connu la famille, m’ont toujours parlé des « deux demoiselles du château » mais jamais d’une troisième. Je regrette de ne pouvoir vous en dire plus… Bien cordialement.

  5. Gévaudan nathalie dit :

    Bonjour Elisabeth, merci de m’avoir répondu.
    Effectivement ma grand-mère a été élevée par une nourrice et mise en pensionnat, elle passait quelque fois les vacances au chateau. Nous pensions que toute la famille côté Haik ne connaissait pas l’existence de Jeanne, elle était présentée comme la filleule de Marie-Louise… Toute sa vie ma grand-mère a beaucoup souffert de ce lourd secret de famille..et Marie-louise ne lui a jamais dit qui était son père. Si vous avez des photos de l’époque cela me ferait plaisir de les voir. Je ne sais pas grand chose de la vie de mon arrière-grand mère Marie-louise. Merci beaucoup. Bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>